Membres

jeudi 10 septembre 2015

Mes lectures du mois de septembre

Hello les passionnés,
 
Je voulais faire le point avec un point lecture pour le mois de septembre certes déjà commencé.
Je suis encore en vacances du coup je n'ai pas l'impression que la rentrée ait déjà eu lieu. J'espère que vous me pardonnerez. Du coup, je voulais faire un point sur ce que je compte lire durant cette petite fin de mois.
 
Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous êtes déjà au courant que je suis plongée dans la trilogie de Katherine Pancol Tome 3 "les écureuils de Central Park sont tristes le lundi". Et que j'adore suivre la vie de Jo et de ses deux filles Zoé et Hortense.
Le Tome 3 possédant 900 pages j'en ai pour un moment car même en vacances, vous conviendrez que je ne puisse lire tout la journée durant. Mais j'avance quand même et je pense déjà à mes futures lectures.
 
Voici ce que j'ai prévu de lire du coup et j'espère m'y tenir ;-)

Tout, d'abord, plutôt dans un registre policier, je souhaite lire "Tiré à quatre épingles" de Pascal Marmet. Je dois vous avouer, mes chers amis lecteurs, que j'ai une passion pour le fameux 36 quai des Orfèvres. J'ai donc hâte de découvrir ce roman "Fluide, plaisant, envoûtant, précis".



Parmi les milliers de voyageurs, Laurent erre seul dans le hall de la gare de Lyon, l'air paumé. Il vient de rater son CAP boulangerie et sa mère l'a mis dehors. Samy, escroc à la grande gueule, le repère rapidement. Il a bien l'intention de profiter de la naïveté de ce gamin aux chaussures vertes et l'entraîne dans un cambriolage. L'appartement dans lequel ils pénètrent est une sorte d'antichambre du musée des Arts premiers et regorge de trésors africains. Mais ils tombent nez à nez avec la propriétaire et collectionneuse. Comme elle s'est blessée en tombant dans les escaliers, ils lui viennent en aide avant de s'enfuir. Pourtant, quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, abattue de cinq balles tirées à bout portant. Le commandant Chanel, chargé de l'enquête, s'enfonce alors dans l'étrange passé de cette victime, épouse d'un ex-préfet assassiné quai de Conti peu de temps auparavant. Un polar haletant sur fond de sorcellerie qui nous dévoile les coulisses de la gare de Lyon et nous ouvre les portes du célèbre 36 quai des Orfèvres.


 
J'en ai déjà parlé sur les réseaux sociaux et j'ai également fait un article que vous pouvez retrouver facilement sur le roman "Amélia" de Kimberly Mc Creight. Je souhaite fortement le lire sauf que je ne suis pas en France et que pour l'instant je ne peux pas me le procurer. Ceci étant dit, je vais vite rectifier le tir.
 
 
Le résumé :
À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n ont pas de secrets l une pour l autre. C est en tout cas ce que croit Kate, jusqu à ce matin d octobre où elle reçoit un appel de l école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l établissement.
Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d accepter l inacceptable... Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n'a pas sauté. »
Obsédée par cette révélation, Kate s immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu elle ne la connaissait pas si bien qu elle le pensait. À travers les SMS, les mails d Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu elle avait pu imaginer.




Ensuite, j'entends énormément parler de Phobos de Victor Dixen sur la blogosphère. Je suis allée sur Amazon et j'ai extrait quelques mots sur son roman. Alors il me semble qu'il s'agit d'un livre pour jeune adulte. J'étais assez réticente à me lancer dedans car je n'ai plus 20 ans mais j'ai lu un article qui m'a démontré que je ratais pas mal de bons écrits et que je ne devais pas m'arrêter au genre "Young Adult"et que même ce style de roman méritait le détour.

Arrêtons les blabas et passons à la présentation de ce fameux roman. Je vous laisse découvrir l'histoire en compagnie de la bloggeuse Pur plaisir de lire qui a gentiment accepté que je lui emprunte ses quelques mots. J'en profite pour joindre le lien pour accéder à son blog.

Voici quelques mots sur le roman de Victor Dixen énoncés par Pur plaisir de lire (https://purplaisirdelire.wordpress.com/).
 Si cela ne vous donne pas envie de le lire et bien moi si ;)


 
"Je ne connaissais pas Victor Dixen avant la lecture de ce roman. Mais quelle erreur ! J’avoue que j’ai été très rapidement conquise par sa plume. Son style d’écriture est complètement addictif. Et que dire de son imagination ! L’univers de « Phobos » mélange les genres : téléréalité, conquête spatiale, romance et suspense.

Mais commençons par le début.

Léonor, 18 ans, est sur le point d’embarquer à bord du vaisseau spatial Le Cupido pour un aller simple jusqu’à la planète rouge. Elle est l’une des 12 prétendants choisis par le programme Genesis pour réaliser ce long voyage dans le but de créer la première colonie humaine sur Mars. 6 filles et 6 garçons l’accompagnent. Vivants dans des compartiments séparés (les filles d’un côté et les garçons de l’autre), ils ne peuvent se retrouver que 6 minutes par semaine lors de séances de speed-dating pour se séduire et choisir son futur partenaire de vie. Et tout cela sous l’oeil attentif des caméras embarquées qui ne laisseront aucun répit aux candidats. Car ce programme est aussi une émission de téléréalité internationale qui est retransmise en directe à des milliards de téléspectateurs. La société à l’origine de cette idée est Atlas Capital, un fonds d’investissement privé. Mais le voyage n’est pas ce qu’il paraît être. L’envers du décor réserve de nombreuses surprises, et parfois même pour le pire.Tout est super intéressant dans ce livre. Les personnages sont bien travaillés. Le style d'écriture est calqué sur les techniques de prises de vues des films, et de ce fait, nous plongeons dans l'histoire avec grand intérêt, en ayant l'impression de suivre les personnages et d'être avec eux. A cela se rajoute une pointe de romance et de suspense qui nous tiennent en haleine jusqu'à la fin du bouquin... et là encore, le dernier rebondissement nous fait dire ENCORE !!! Bref, il me tarde qu'une chose, d'être déjà à Novembre pour ire la suite.

Alors oui je ne présente que trois livres. Mais comme vous l'aurez compris, je suis en vacances et reprends le travail lundi 14 septembre. Le mois de septembre sera, alors, bien entamé donc je ne souhaite y aller doucement. Si j'ai le temps d'en lire plus, bien évidemment, que je vous le ferai savoir.
 
En attendant, je vous dis à bientôt et bonnes lectures les amis !!!

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    A part Phobos, j'avoue que je ne connais pas les autres livres. J'espère que l'écriture de Victor Dixen te plaira autant qu'elle m'a plu ... et moi aussi je n'ai plus 20 ans ;o)

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Mdr
    Merci pour ton commentaire😊

    RépondreSupprimer