samedi 24 février 2018

IBOGA de Christian Blanchard ou Jeff, Un prisonnier trop jeune

Hello Chers lecteurs,

J'avais très envie de me plonger, replonger même dans un bon policer, un bon thriller ... un policier relativement bon...enfin vous l'aurez compris je voulais du méchant. Et j'ai trouvé grâce à #netgalley ainsi qu'aux éditions #Belfond que je remercie.
Aussi, je vous laisse sans plus tarder lire le résumé et découvrir, ci-dessous, mon article :




Auteur 
Christian BLANCHARD
Sortie 
 25 janvier 2018
Prix 
19 euros
304 pages
Edition ; Belford
Policier et Suspense


Résumé de la quatrième de couverture 


Pire que la peine de mort : la réclusion à perpétuité... 
28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d'arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la " Louisette ". 


Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d'honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour.

Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille. 


Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir...


Deux ans auparavant, Jefferson avait rencontré Max, son protecteur et mentor. Iboga était alors entré en lui. Iboga l'avait rendu plus puissant. Immortel. Meurtrier. 


Une fois, Max m'a dit quelque chose que j'ai compris plus tard : Si tu commences à mentir, mec, tu seras obligé de le faire tout le temps et tu seras piégé un jour parce qu'il y aura des incohérences, des trucs qui n'iront pas ensemble. En revanche, si tu dis la vérité, tu ne seras jamais mis en défaut.

J'ai dit la vérité aux flics, avocats, juges et jurés. J'ai pris perpète et failli avoir la tête tranchée. 


Ce livre raconte la vérité... La vérité selon Jefferson Petitbois... Un homme trop jeune pour mourir. 

Mon avis

L'auteur nous plonge dans un endroit très particulier et en même temps (et malheureusement habituel) pour certaines personnes. Nous sommes donc entre 4 murs avec Jeff. Il a tué, il est donc enfermé pour une bonne raison finalement... c'est le revers de la médaille... et il en est tout à fait conscient.
Cependant c'est assez étonnant mais je me suis pris d'affection pour lui. L'auteur le fait apparaître comme quelqu'un qui comprend les raisons de son enfermement et ne contredit pas la justice, quelqu'un qui accepte son destin gravé à l'avance à cause de ses actes passés. Jeff n'aime pas l'injustice... ce qui est assez ironique connaissant ces actes odieux.

Néanmoins, on s'attache au personnage parce qu'en lisant le livre, Jeff est déjà en prison. Aussi, nous vivons avec lui son enfermement, ses journées identiques ainsi que les moindre petites choses lui permettant de se repérer ... les jours se suivent et se ressemblent pour lui  !!

La plume de Christian Blanchard est très intéressante. Il réussit à nous garder en haleine tout au long de ce livre jusqu'à la dernière page. Nous pourrions penser qu'il va être long... comment occuper 309 pages entre 4 murs ?! et pourtant, je vous assure que l'auteur nous amène là où il le souhaite et nous occupe l'esprit jusqu'au bout du roman, et ça vaut le coup de le découvrir jusqu'à la dernière ligne, jusqu'au dernier mot.

Ce roman nous amène finalement à nous positionner sur la peine de mort... je ne veux pas spoiler l'histoire alors je n'irais pas plus loin mais de voir les choses à la place de Jeff, d'un tueur, est relativement difficile parfois ... 
L'auteur aborde également la relation à l'intérieur même de la prison entre les prisonniers et les gardiens... relation qui n'est pas toujours dès plus simple.

La fin m'a déstabilisé finalement même si elle était presque prévue d'une certaine manière. Je me sens triste pour ce Jeff, drôle de sentiment les amis, drôle de sentiment surtout lorsqu'on connait les faits.

Je trouve que le roman prend fin comme il le doit. 

Bon, pour résumé mes propos, je pense que vous l'aurez, je suis très emballée par cette lecture et donc ravie d'avoir pu la découvrir.

Si vous aussi vous avez envie de passer un moment à la prison de Fresnes (façon de parler bien sûr) et bien je vous invite à vous plonger dans IBOGA.

Pour aller plus loin




Vous l'aurez compris, j'ai apprécié ma lecture alors je souhaite mettre la note de 4.5/5.

Je vous remercie pour votre passage par ici et vous dis à bientôt sur le blog.
Nefertiti
💜




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire